Langue: FRENESP


______________________________

 DEPARTS GARANTIS 2017 !  

__________________________


RIGA

RIGA RIGA
 

Cathédrale : La Cathédrale de Riga est la cathédrale protestante de Riga, en Lettonie. Elle est construite à proximité de la Daugava, et est considérée comme la plus grande des églises médiévales des Pays Baltes. Construite au début du XIIIe siècle, elle connut de multiples modifications au cours de son histoire. Elle comprend un remarquable orgue de 6 768 tuyaux, construit en 1844 par Eberhard Friedrich Walcker.
 
Musée d’histoire et de la navigation : Créé en 1773, le musée abrite des collections sur l’histoire de Riga, depuis les premières habitations, en passant par la construction du port (XIIe-XIIIe siècles) et son développement grâce à la Ligue Hanséatique, jusqu’aux périodes d’occupation polonaise, suédoise et russe. On notera également une intéressante exposition sur la vie quotidienne à Riga durant la période de la première indépendance.
 
Le château : Le château de Riga, situé à Riga, capitale de Lettonie, au bord de la Dvina occidentale, est une forteresse qui fait office de résidence officielle et lieu de travail du président de la République lettone, depuis 1995.
 
Les casernes de Jacob : Construit à la fin du 18e siècle, ce long ensemble de bâtiments jaunes, qui ont eu jusqu'en 1991 une destination militaire, abritant les différentes armées lettones ou d'occupation, selon les époques. Aujourd'hui le bâtiment est reconverti en boutiques de luxe ou appartements de standing, le long de la rue Torna qui est devenue piétonne et longe les vestiges des remparts de la vieille ville.
 
Livu Laukaums : Grande place
centrale et populaire où  l’on peut voir un bel ensemble de demeures anciennes imbriquées les unes dans les autres, aux multiples décrochements de toits, lucarnes et cheminées.
 

La maisons des têtes noires : L'ancienne Grande Guilde construite en 1334, devenue la Maison des Têtes Noires en 1477, t'explose à la figure avec toute sa débauche. Cette confrérie regroupait les marchands célibataires et a prit comme Saint Patron, Maurice représenté sous la forme d'un Maure, d'où la présence étonnante d'un noir dans cette région ! Bref, on y faisait la fête et leur carnaval était réputé. La visite est libre, on passe d'abord par le sous-sol avec des caves où sont exposées des instruments d'époque, des barriques, etc ... Les salons montre de l'argenterie, des meubles et un magnifique poêle en faïence.
 
L’église Saint-Pierre :
Située a mi-distance de la Maison des têtes noires et de l’Eglise Saint-Jean, sur Kungu iela,  L’Eglise Saint-Pierre et le bâtiment le plus haut de Lettonie (si on excepte  la tour  de la Swedbanka récemment construite à Riga) avec 123 mètres (le chiffre varie selon les ouvrages). Elle a une particularité que les plus observateurs remarqueront en levant les yeux : on accède en haut du clocher par un ascenseur. La vue que l’on peut découvrir une fois là haut est certainement une des plus belle qui soit accessible, avec un unique panorama à 365 degrés sur Riga et ses environs. La construction du bâtiment actuelle a commencée au XIIIème siècle et s’est étalée sur au m
oins 300 ans. En 1941, l’église fut quasiment entièrement brûlée.  Les ingénieurs soviétiques ont entrepris en 1968 d’importants travaux de reconstructions, achevés en 1973.
 
L’église Saint-Jean : Sur Skarnu iela, entre Jana seta et Jana iela, au numéro 24, vous découvrirez l’église St jean, une des plus belles églises gothiques de Lettonie. On trouve trace de l’église pour la première fois en 1297. Il s’agissait alors d’une petite chapelle d’un couvent dominicain. Construite probablement en 1234, cette chapelle fut détruite au XVeme siècle. L’église elle-même sera construite peu après et élargie à la fin du XVIeme siècle. Vous remarquerez les grands vitraux, dont la recherche de verticalité et de hauteur est typique des constructions gothiques. Au dessus et à gauche de la porte d’entrée, se trouve une ouverture, barrée par deux barreaux métalliques en croix.  Afin de monter la force de leur foi, deux moines se laissèrent emmurer dans l’église. Ils parlaient aux gens à travers cette ouverture et finir par mourir dans leur réduit. De récents travaux de rénovation permirent de retrouver les restes des deux moines. Il s’agit donc bien de faits historiques et non pas d’une légende.
 

Le musée de l’occupation : C'est l'histoire de la domination des autorités soviétiques que le Musée de l'occupation, massif bloc de béton posé sur une jolie place de la vieille ville, entend raconter. Il faut en réalité parler des occupations, au pluriel, car la Lettonie, comme ses voisins baltes, en a subi successivement trois. En juin 1940, selon les termes du pacte germano-soviétique intervenu l'année précédente, l'Armée rouge entre à Riga et la Lettonie devient une République socialiste soviétique. En 1941, l'offensive allemande contre l'URSS passe par les pays baltes, qui deviennent les "territoires de l'Est" rattachés au Reich avant de faire de nouveau partie, de 1944 à l'indépendance acquise en 1991, de l'URSS.
 
Les deux guildes : C’est sur la place Livu Laukums que se trouve la petite et le grande Guilde. La Petite Guilde était réservé aux artisans et aux petits marchands, la Grande Guilde c'était pour les gros négociants. Cette dernière promulguait les lois et autres règlements du commerce. La Petite Guilde ( Maza Gilde ) de Riga est la seule qui se visite. Cette version du bâtiment date de 1866 même si l'institution date depuis le 14ème siècle.
 

Le centre :
 

Le monument de la liberté : Le Monument de la Liberté, est un mémorial érigé en l'honneur des soldats morts au combat durant la Guerre d'indépendance lettone (1918-1920). Inauguré le 18 novembre 1935 lors du 17e anniversaire de l'indépendance du pays, ce monument est appelé affectueusement « Milda » par les habitants de la ville. Considéré comme un symbole important de la liberté, de l'indépendance et de la souveraineté de la Lettonie, il est souvent le lieu central de manifestations publiques et de cérémonies officielles. C'est également l'un des monuments les plus hauts d'Europe dans son genre avec une hauteur de 42 mètres.
 

Le musée d’art d’Etat : Dans un bâtiment néo-classique datant de 1905, ce musée regroupe dans une vingtaine de salles une rétrospective de la peinture lettone entre le milieu du 19e siècle et les années 1940. Une annexe du musée, l'"Arsenal", accueille des expositions temporaires, au
x mêmes horaires que le musée.
 

Art nouveau


 
        

La rue Alberta : Située dans la ville moderne, au nord du vieux Riga, la rue Alberta mérite un détour pour sa richesse architecturale et la diversité des bâtiments Art nouveau qui la bordent, illustrant ainsi la créativité foisonnante qui anima ce style. Elle est notamment bordée de cinq immeubles dus à Mikhaïl Eisenstien, ingénieur en Génie civil et architecte russe (1867-1921), qui laissa par ailleurs plus d’une dizaine d’autres réalisations à Riga.

Excursions:

RIGA RIGA   Cathédrale : La Cathédrale de Riga est la cathédrale protestante de Riga, en Lettonie. Elle est

La région de la COURLANDE La région de Kuldiga   Kuldiga est une ville de l'ouest de la Lettonie. En 2008, elle avait 12 981 habitants. On peut

VIDZEME VIDZEME La Vidzeme, la Terre du Milieu en letton, car elle correspond au centre de l'ancienne Livonie, est la région qui decouvre

RIGA et sa région LES ENVIRONS DE RIGA   Le parc de la forêt : Le cimetière de la Forêt est un cimetière de Riga, il est

Plus d'informations:

Excursions:

VIDZEME VIDZEME La Vidzeme, la Terre du Milieu en letton, car elle correspond au centre de l'ancienne Livonie, est la région qui decouvre

SEMIGALLE SEMIGALLE Rundale. Le château de Rundale est un château baroque, situé dans le district de Bauska en Lettonie. La

RIGA RIGA   Cathédrale : La Cathédrale de Riga est la cathédrale protestante de Riga, en Lettonie. Elle est

La région de la COURLANDE La région de Kuldiga   Kuldiga est une ville de l'ouest de la Lettonie. En 2008, elle avait 12 981 habitants. On peut

Plus d'informations:

Contacts:

info@balticmania.ltTel: + 370 5 269 10 66
Nous écrire